Le quatrième jour

Le quatrième et dernier jour a été marqué par l'emménagement de la mariée dans sa nouvelle demeure, qui était ici – comme dans la plupart des cas – celle du père de son mari. A cette occasion, la famille du marié a organisé deux dîners successifs : un pour ses proches, en fin d'après-midi ; puis un second offert à la famille de l'épouse à son arrivée. Le transfert de la mariée vers sa nouvelle maison s'est effectué en voiture, selon l'usage citadin. Une fois sur le seuil, la mariée a accompli un geste propitiatoire en jetant devant elle des fruits secs, du sucre et des bonbons, présageant le bonheur et la fertilité pour cette nouvelle alliance. Installés sur un trône de satin et d'argent, les mariés ont pris part à la soirée organisée en leur honneur avant de se retirer dans la chambre nuptiale. Pendant ce temps, toute l’assistance a continué à danser, sauf la mère du marié et le vizir qui, devant la porte de la chambre, ont attendu la sortie de la preuve de la sauvegarde de l’honneur.