Le PaCS, entre militantisme et protection

Eric et Philippe

Eric et Philippe à Calvi, août © MuCEM. Tous droits réservés. 2006

En couple depuis 1991 ; Éric et Philippe ont dû attendre le vote de la loi en 1999 pour officialiser administrativement et juridiquement leur union le 26 janvier 2000, au greffe du Tribunal d’Instance de Paris 18ème.

« Symboliquement, la mise en place du PaCS représentait pour nous un vrai progrès et une première reconnaissance du lien amoureux homosexuel ».
De fait, dès le vote de la loi Éric et Philippe ont décidé de signer un PaCS, (ce qui fut fait) en janvier 2000, suite à la promulgation de la loi . Il s’agissait pour eux autant de l’aboutissement d’un long combat politique et juridique (ils se souvenaient des premières tentatives de Contrat d’Union Civile ) que d’une « sécurisation » administrative. Copropriétaires d’un appartement ils voulaient aussi renforcer leur lien administrativement au cas où il arriverait malheur à l’un d’entre eux.
A leurs yeux, le PaCS n’a rien à voir avec un mariage même si « émotionnellement », dans un contexte de combat politique de longue haleine (que l’on se souvienne de la virulence des débats à l’Assemblée nationale à l’époque !), cette démarche, qui n’est que contractuelle, leur paraissait aussi militante qu’indispensable.

Wilfried Rault nous explique la différence entre le PaCS et le mariage:

Différences juridiques entre PaCS et mariage

Télécharger le fichier au format MP3

Wilfried rault - Titre Album

Commentaires du fichier audio avec mise en forme