Les baptêmes chrétiens

Baptême catholique

Baptême catholique de Jérôme © MuCEM. Tous droits réservés. 2007

Le baptême est le premier des sacrements chrétiens. Appliqué aux garçons comme aux filles, il marque l'entrée dans la communauté chrétienne.

Le baptême est un rite sacré qui marque l’entrée d’une personne dans une Eglise chrétienne. Le mot baptême vient du grec ancien et se traduit par « immerger ». Autrefois quand la mortalité infantile était très élevée, la cérémonie se faisait le plus tôt possible, pour arracher l'enfant au monde animal en lui conférant une « âme », seule façon de lui garantir un enterrement chrétien. De nos jours, si le baptême continue d'être pratiqué dans la primo-enfance, il peut aussi se faire plus tardivement et repose alors sur le consentement de l’enfant.

Dans l’Eglise catholique le baptême s’effectue par aspersion, en versant une petite quantité d’eau sur la tête de l’enfant, suivie de l’application d’une huile sacrée, le saint chrême, sur le front de ce dernier. On le couvre alors d’un habit blanc évoquant la pureté retrouvée qui ouvre la voie vers le ciel.

Les Eglises orthodoxes préfèrent le baptême par immersion totale ou partielle : le néophyte entre dans l’eau jusqu’au genoux, puis on lui verse de l’eau sur la tête. C'est le moment où l'on nomme l'enfant et l'affilie à un saint de l’Eglise chrétienne orthodoxe. Une mèche de cheveux de l'enfant est prélevée au cours de la cérémonie.
Dans l’Eglise protestante on trouve les deux formes de baptême. Les protestants évangéliques ne pratiquent que l’immersion.