Conscription ou service militaire

cm_isr

© MuCEM. Tous droits réservés. 2007

La conscription est la réquisition par l’Etat d’une partie de sa population pour servir ses forces armées. Après les armées de mercenaires, il s’agissait pour les Etats de former ses citoyens à la défense de la patrie.

En France la Révolution avec la fameuse « levée en masse » des « soldats de l’an II » instaure sa forme moderne. Au cours du XIXe siècle, des systèmes permettaient de s’en faire exempter avec le système du « tirage au sort ». Cependant pour les jeunes hommes, être déclaré apte au service militaire constituait une étape majeure dans la construction de l’identité masculine.

Le service militaire a été supprimé dans de nombreux pays européens alors même que les carrières militaires s’ouvraient peu à peu aux femmes.
En Angleterre il a été aboli en 1960, en Espagne en 1990, en Belgique en 1992, aux Pays Bas en 1996 en France en 1997, au Portugal en 1999 et en Italie en 2001, au Maroc en 2006.

En 2008 il était encore obligatoire dans de nombreux pays tant en Europe que dans la sud du bassin méditerranéen (avec des possibilités d’exemptions très variables selon les pays) en Algérie, en Russie, en Serbie, en Tunisie, en Suède ou en Turquie….

L’Etat d’Israël impose même une conscription aux deux sexes.La Suisse maintient une armée de citoyens, qui effectuent leur service selon des périodes fractionnées. Dans certains pays, comme en Allemagne, le service militaire peut être remplacé par un service civil