Les unions d'Europe et de méditerranée

Dans la plupart des pays de l’Europe et de la Méditerranée, la formation des couples a longtemps résulté du seul mariage.

Quelle qu’en soit sa forme institutionnalisée, qui diffère selon les contextes, le mariage constitue un moment privilégié dans la mise en scène et/ou dans la réaffirmation des différences de genre, c’est-à-dire des statuts sociaux assignés aux hommes et aux femmes.

Le moment et les modalités de formation des couples (par le mariage, à travers d’autres formes contractuelles ou en union libre) sont riches d’enseignements sur les expressions culturelles et sociales du masculin et du féminin. En effet, ils sont liés aux conceptions de l’individu, de la parenté, de la reproduction, au prestige et aux représentations des rapports entre les hommes et les femmes.

Aujourd’hui la place prédominante qui est faite au sentiment amoureux dans la construction du couple correspond à la montée de l’égalité des sexes et à celle de l’individualisme ; elle prévaut de plus en plus sur des logiques lignagères ou communautaires