Le mariage

Mariée

Une femme réajuste la robe et le voile de Angela. © Franco Zecchin. Tous droits réservés.

Acte coutumier, civil et/ou religieux, le mariage sert à affilier les enfants à leurs parents, à les inscrire dans une lignée et à les légitimer.

Union de deux groupes familiaux qui s’associent à travers celle de deux individus, c’est un acte social important pour la perpétuation de la société.

Dans la plupart des sociétés de l’Europe et de la Méditerranée aujourd’hui le choix de son conjoint est vécu comme un acte libre, dicté par des considérations d’attirance ou d’amour mutuel. Il n’en demeure pas moins que, dans de nombreux contextes, ce choix se pose en termes préférentiels et prescriptifs et que l’on peut privilégier ainsi le mariage entre proches.

Le mariage peut revêtir de multiples formes : les cérémonies qui marquent ce passage sont parfois réduites à quelques actes officiels ritualisés. Il peut au contraire donner lieu à des manifestations festives très complexes et longues qui donnent sa dimension sociale au rituel.

À partir des années 1980, dans de nombreux pays d’Europe la naissance de l’enfant prend la place du mariage comme moment fondateur de la famille.

Dans ce nouveau contexte, le mariage n’a pas disparu, mais son sens et ses formes rituelles ont profondément changé : le côté festif et public est mis en avant plutôt que l’adhésion à des valeurs collectives.


Au début de l’année 2009 seuls les Pays-Bas et l’Espagne avaient ouvert aux homosexuels la possibilité de se marier.